< Alain Delon STARS

Alain Delon enfin réconcilié avec son fils


Père et fils se reparlent enfin. Le vieux lion a passé l'éponge après une explication familiale loin des micros. Il était temps : Alain Delon et son fils Alain-Fabien s'apprêtent à se croiser sur les marches du Festival de Cannes, le premier comme invité d'honneur d'une soirée spéciale le 25 mai prochain, pour la projection de Plein soleil, tout juste restauré, et le second comme acteur dans son premier film, présenté dans le cadre de la semaine de la critique. "Avec Alain-Fabien, nous nous sommes rapprochés, confirme Delon dans Paris Match. Il m'appelle tous les jours et termine nos conversations par papa, je t'aime. Il me demande des conseils. Je suis fier qu'il monte les marches de Cannes pour son film Rencontres d'après minuit. Il sera accompagné par Léa, sa fiancée. Elle est ravissante, intelligente, vraiment quelqu'un de bien..."

On est loin de l'esclandre de février dernier, où les deux fauves rugissaient en public. Dans une interview au Vanity Fair italien, Alain-Fabien réglait quelques comptes personnels, regrettant que son père l'ait frappé dans son enfance et l'ait abandonné à son sort. Alain Delon s'était dit "horrifié et dévasté de tristesse". "Mon fils est complètement paumé et ne donne des interviews à sensations que pour l'argent", lâchait-il dans la foulée.

Conflit familial classique

Début mars, Alain-Fabien en remettait une couche dans le magazine suisse L'Illustré : "Je crois que mon père m'a donné son nom, Alain-Fabien Delon, pour que je marche sur ses traces. Mais là, ça ne lui plaît plus, il préférerait que je m'appelle Alfred." Une nouvelle fois, Delon père répliquait dans une lettre ouverte, en ne pouvant s'empêcher de comparer leur jeunesse : "Il ne connaîtra, lui, ni l'adversité, ni les ornières, ni les ronces au travers desquels il m'a fallu, à 15 ans déjà, commencer à tailler ma propre route..." D'un côté un enfant qui réclame de l'indulgence, de l'autre un père qui s'est construit seul et veut à son tour voir son fils se frotter à la vie... Un conflit familial finalement très classique.

À cela s'ajoute le poids de la célébrité. Difficile de grandir à l'ombre d'un tel géant, surtout lorsqu'on décide de l'imiter, un chemin justement choisi par ses deux garçons, Anthony, 48 ans, et Alain-Fabien, 19 ans. "Ce n'est pas parce que je suis le fils d'Alain Delon que je suis moi-même un bon comédien, affirmait-il l'été dernier dans VSD. Lorsqu'on parle de lui, on dit monstre sacré, légende vivante du cinéma... Je ne serai jamais ça."

Aujourd'hui, la hache de guerre semble enterrée. En donnant cette interview pour l'ouverture du Festival, la star joue l'apaisement et la réconciliation, après les récents débordements médiatiques. "Ma priorité, c'est la réussite de mes enfants, leur bonheur, dit-il dans Paris Match. Je veux surtout partager le plus de choses possible avec eux. Je ne veux pas mourir tout seul." Le clan ressoudé autour du patriarche solitaire : Alain Delon montera-t-il les marches avec ses enfants ? Réponse le 25 mai

×